Monsieur le Maire,

Faisant suite à mon intervention du mardi 07 juin 2016 à 17h auprès des joueurs de boules qui s’adonnaient à leur sport favoris dans le jardin d’enfants et à notre rencontre avec ces derniers en compagnie de Monsieur Didier FABRESSE 1er Adjoint, du mercredi 08 juin 16h 30, il m’apparait nécessaire de vous rappeler divers faits et de revenir sur certains aspect de cette entrevue.

Ma démarche et mon intervention, Monsieur le Maire, n’ont pour d’autres motivations que le souci du partage de espace public et du bien vivre ensemble.
Il n’est pas question « d’emmerder » personne comme je me le suis entendu dire en votre présence. Il ne s’agit pas non plus d’interdire la pratique de leur sport favori aux joueurs de pétanque. Il s’agit tout simplement de faire en sorte que chacun respecte l’autre. De faire, que l’espace public y compris les espaces dédiés soient et restent des espaces de liberté pour tous, dans le respect de règle, voir d’interdiction pour le bienêtre de leurs utilisateurs et la sécurité de chacun.

Notre commune est dotée d’un « Jardin d’enfants » et vous êtes mieux placé que quiconque pour savoir que ce type de structure est soumise à diverses règles et à diverses normes de sécurité spécifique aux structures accueillants des enfants.

Alors que nos amis « boulistes » ont à disposition un emplacement réservé et sécurisé, un boulodrome qu’ils n’utilisent pas ou peu pour diverses raisons y compris d’ordre climatique… leur présence dans le Jardin d’enfants, pour la pratique de la pétanque quelques en soient les raisons n’est pas tolérable. De plus, cette pratique déroge aux règles établies et présente un risque évident pour les enfants utilisant cet espaces qui leur est dédié et pour leurs accompagnants.


Comme vous avez pu le constater lors de notre intervention sur le terrain le 07/06/2016, les conditions d’utilisations telles que vous les avaient définies verbalement sous conditions (arrêt des parties si présence d’enfants dans le jardin) à Monsieur le Président du club de boule de la commune ne sont pas respectées.

Lors de cette visite, vous faisant remarquer la présence d’enfants et de leur parent dans le jardin sans pour autant que nos amis boulistes arrête de jouer, votre réponse Monsieur le Maire (je vous site) : oui ! Mais ils sont loin… ne peu satisfaire personne. Pas plus d’ailleurs, comme vous l’envisagez, la signature d’une charte de bonne conduite, d’un protocole ou de tous autres accords d’utilisation ne garantira la sécurité des lieux.

Si l’extension du boulodrome sur le terrain du jardin d’enfants vous semble la réponse la mieux approprié pour solutionner ce problème vous m’en voyez ravie. Mais dans ce cas la sécurisation de ce nouvel espace par la pose d’une clôture est indispensable et dans l’attente de votre décision et de la réalisation des travaux, le principe de précaution s’impose.

Pour ce faire Monsieur le Maire permettez-moi de vous faire une suggestion.

  • La prise d’un arrêté municipal interdisant la pétanque dans le Jardin d’enfants.

Cet arrêté d’interdiction, peu s’accompagner de dérogations ou de tolérances telles que vous en aviez convenues auparavant. Il réglementera les conditions d’utilisations temporaire d’un espace défini et vous permettra si nécessaire de verbaliser tous contrevenants à cette directive.

Enfin de vous rappeler Monsieur le Maire :

  1. Que le problème ne date pas d’hier et que depuis le début de votre mandature, nous nous sommes entretenus à plusieurs reprises de cette situation conflictuelle.
  2. Que lors de mon intervention du 07 juin 2016, certains de ces joueurs de boules ont proférés devant témoins des menaces physiques sur ma personne et sur mes animaux.
  3. Que faisant suite à ces faits, à ma demande, le 08/06/2016 la gendarmerie de LATOUR DE FRANCE vous à saisie sur ces comportements inacceptables.

En conséquence, je vous serez très obligé de bien vouloir informer l’ensemble de nos élus de ces faits et d’inscrire le sujet à l’ordre du jour de la prochaine réunion de notre Conseil Municipal afin que soit prise dans les plus brefs délais les mesures qui s’imposent pour que tels faits ne se reproduisent.

 Dans l’attente, recevez Monsieur le Maire mes respectueuses salutations.

 

Monsieur Jean Louis Grignard