Mesdames et Messieurs nos élus,
Mesdames et Messieurs membres du Conseil d’administration de la résidence « Le Moulin »,
Mesdames et Messieurs membres de l’Association de Triniach.


Depuis plusieurs mois des bruits des plus farfelus jusqu’aux plus alarmistes circulent sur divers dysfonctionnements, sur l’avenir et sur le devenir de notre maison de retraite.

 1. Qu’avez-vous donc à nous cacher ?

Pour que chaque fois que l’on vous pose la question, vous reconnaissez et avouez votre inquiétude devant la gravité des problèmes… mais refusez de nous en dire plus, sous prétexte de devoir de réserve.

2. Allez-vous enfin nous dire ce qu’il en est ?

N’oubliez pas que nous sommes garants des emprunts contactés par la maison de retraite dont vous avez charge de contrôle et de gestion, et de ce fait, il me semble que les TOURILLES et les TOURILS sont légitiment en droit d’être tenus informés sur la nature et sur les causes de ces dysfonctionnements, et sur leurs conséquences.

 

Jean Louis Grignard