A l’heure des économies… la République sait pour le moins, récompenser ses serviteurs, tout au moins certains…

Trouvez ci-joint un petit tableau récapitulatif du montant des primes versées en plus de leurs salaires au titre de (I.S.P.) «Indemnité pour sujétions particulières», aux membres des cabinets du gouvernement Ayrault.
Parmi les 565 membres déclarés au 1er août 2013, 449 très précisément se sont répartis l'an dernier plus de 12 millions d'euros de «primes de cabinet», des rémunérations aujourd'hui officialisées, mais sur lesquelles continue de régner une certaine opacité. Les ministres les plus généreux ont distribué par collaborateur plus de 3500 euros mensuels (soit 42.000 euros par an) de revenus bruts complémentaires.

Seule sont détaillées les indemnités des équipes politiques qui composent les ministères, ne sont pas prise en compte les primes versées aux personnels de cabinet chargés des «fonctions de support», tels les gardes du corps, chauffeurs, secrétaires, cuisiniers, serveurs, maîtres d'hôtel, femmes de chambre, qui représentent environ 2500 personnes, et dont le montants des primes mensuelles oscillent individuellement entre 200 et 500 euros.

PHO725ec012-c18d-11e3-b77b-867cdb57eea8-805x1390