En 1981, pendant la campagne électorale qui allait déboucher sur les « années Mitterrand » Georges Marchais, figure emblématique du Parti Communiste, nous donnait « les bonnes recettes » pour créer de l’emploi, redresser le pays, et faire repartir la croissance. Il préconisait : le passage aux 35 heures par semaine (fait). Envisageait l’impôt sur le revenu à 75 % (tenté) et sur la fortune (fait), la retraite à 60 ans (fait), la prise en compte de la pénibilité (fait), la hausse du SMIC (fait, de façon continue, depuis 33 ans), la décentralisation des familles (faite), l’augmentation des allocations familiales et autres redistributions sociales  (fait, plusieurs fois), le relèvement des retraites (fait, mais bloqué en 2014), et prônait un combat acharné contre les stages, les vacataires et les agences d’intérim.

En trente-trois ans, de gouvernements en gouvernements, la gauche a fini par appliquer à peu près tous les points du programme du parti communiste de 1981, et pour quels résultats …

Et maintenant voila que Manuel Valls, notre nouveau 1er Ministre nous dit :

« qu’ils nous ont entendu !... et qu’il va passer la démultipliée »...

Aïe, aïe, aïe ! ON est FOUTU que je vous dis !