19 octobre 2013

Le Papé

  Il se tenais assis tout au bout de la table Il nous impatientait souvent par sa lenteur. Je le voyais si vieux, si courbé, pitoyable, Que l’amour peu à peu cédait à la rancœur. Je le voyais partout !  c’était là, dans ma tête ! Il me suivait des yeux lorsque je travaillais, Proposait de m’aider, maladroit, l’air tout bête ! Il gênait nos projets, dérangeait notre vie, le papé ! Au bout de quelques temps, prétextant les congés, Je le menais tout droit vers : les pins de Bessons. C’est beau et c’est tout... [Lire la suite]
Posté par jeanlouisgrig à 06:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]